Des évolutions dans les attentes en matière de web-to-print

Les années 90 ont connu les premières solutions de Web-to-Print et ont par la même occasion amené les entreprises à repenser la manière dont les services d’impression devaient être proposés en interne. C’est au milieu des années 2000 que ces nouveaux moyens s’affirment et amènent une réponse complète aux besoins des CRD : centraliser au maximum les demandes des utilisateurs sur un seul point de commande ! Le comptoir devient virtuel et l’utilisateur autonome.
Les dernières années sont orientées vers l’intégration plus poussée de la logique de Web-to-Print dans l’environnement de l’entreprise : travailler conjointement avec les systèmes d’informations et autres solutions déjà intégrées, respecter les process déjà mis en place et connus dans l’entreprise…
Ainsi les métiers de reprographes et d’imprimeurs ont fait plus qu’évoluer sur les 15 dernières années.

Les évolutions côté usagers

Les clients de la reprographie (de l’imprimerie) ont, pour la majorité aujourd’hui, des habitudes de commande en ligne bien différentes de celles qu’ils avaient il y a tout juste 5 ans. En effet, l’explosion des sites e-commerce apporte une culture personnelle de la commande en ligne forte et qui « déteint » nécessairement sur les habitudes de travail sur des progiciels en contexte professionnel.
Tout usager de site e-commerce est sensible au design du site, son agencement, et surtout à la facilité avec laquelle il pourra retrouver ses produits et les commander. A l’image de la présentation des produits et des process de commande proposés par les sites e-commerce, il convient d’intégrer une véritable expérience utilisateur dans les solutions de commande à l’atelier !

Les points clés :

  • Culture de la commande par internet (e-commerce) très présente, impactant la manière de commander au CRD
  • Envies de retrouver des produits finis plutôt qu’un configurateur d’impression complet, mais complexe
  • Envies de nouveaux services : commander à un seul endroit tout ce qui touche de près ou de loin au papier et à la communication

 

Les évolutions des attentes « prestataires »

Initialement nommé CRD pour proposer l’impression de documents internes à plus haut volume et de meilleures qualité que dans les étages, les ateliers intégrés se transforment aujourd’hui en véritables centres de services. Un certain nombre de prestations autrefois sous-traitées (ou même pas du tout réalisées) sont aujourd’hui internalisées afin de proposer aux collaborateurs de l’établissement un service centralisé pour la fourniture d’imprimés (et même plus!).
Mais encore faut-il pouvoir littéralement vendre ces services, en proposant un système en ligne simple et conçu pour attirer les usagers vers la commande interne. Mais aussi, optimiser leur mise en production en intégrant des outils adapté à l’organisation et aux nouveaux process de travail.

Les points clés :

  • Besoin de renforcer la position de l’atelier comme centre de services interne afin d’éviter au maximum la sous-traitance de tâches réalisables en interne.
  • Nécessité de proposer des services adaptés aux nouvelles attentes des clients de l’atelier : les produits en eux-mêmes et la façon dont ils sont vendus
  • Bénéficier d’outils adaptés et optimisés à l’organisation et à son évolution
2017-02-17T16:54:38+00:00